Courir

Courir

Le "Marais Running Club"
Décathlon
Ethnographie de la course loisir

Le running est en train de conquérir le monde. Recherche de bien être, d’équilibre, de performance, de défoulement ou simplement d’isolement, les vertus du running semblent commodément faire écho aux désirs de notre époque tout en permettant de calmer ses maux. Alors le running: phénomène de mode ou phénomène de société?

Pas essoufflés du tout, les équipes de Méthos ont enfilé leurs baskets et sont allées courir avec des pratiquants en Espagne, en France et en Chine dans le but d’accompagner la marque Kalenji dans son développement international.

Le running n’a plus rien à voir avec le sport de compétition qu’il était à ses débuts. Il se veut désormais démocratique, facile d’accès, pour tous, tous terrains et tous niveaux. Pour les pratiquants, c’est certainement le sport le plus facile d’accès “une paire de baskets et puis c’est tout.” Paradoxalement sa pratique débute souvent par une injonction, plus que par un désir: crise de la quarantaine, surpoids, déprime. “Au début, il faut se faire violence ”. Et puis progressivement, la course s’installe, régule et devient pour beaucoup une nécessité; un métronome du quotidien.

Échappatoire pour les uns, anti-stress pour les autres, et même occasion de rencontres pour certains! “Car lorsqu’on transpire ensemble, les barrières tombent”, les bienfaits du running semblent irradier à bien des niveaux de la vie des pratiquants.

En Chine, le développement du running est concomitant avec celui de la classe moyenne. Signe de modernité, symbole d’autonomie, de prise de conscience après les excès de consommation de produits de luxe, le running est valorisé individuellement et socialement, partagé amplement sur les réseaux sociaux.
Bref, un sport en complète osmose avec notre époque. So keep running!

Allianz
Arte
Auchan
Centre Pompidou
Galeries Lafayette
La Samaritaine
Louis Vuitton
Mercialys
Nelly Rodi
Rci Banque
Unibail-Rodamco
Haut de page